Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portrait joueur #24 : Saidy Janko, de Manchester au Forez...

14 Juillet 2017 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Non, il n'est pas attaquant. Non, il n'est pas autrichien. Non, ce n'est pas Marc Janko qui a signé à l'ASSE ! Saidy Janko est latéral droit, jeune, suisse et prometteur, bien sûr !

Le coup de foudre de Man. United

 

Sa carrière a décollé lors d'un tournoi dont l'Olympique lyonnais vient de remporter la dernière édition, le « Blue Stars/FIFA Youth Cup ». 8 mai 2013, avec ses partenaires du FC Zürich, il enchaîne les courtes confrontations, la troisième et dernière du jour les mènent face aux jeunes mancuniens. Sa performance tapera dans l'oeil des scouts Red Devils qui ne tarderont pas à le signer. Quatre mois plus tard, contre 700 000£, le voilà faisant partie des trois seuls renforts (avec Varela et Fellaini) apportés par David Moyes lors de la fenêtre du mercato estival 2013.

 

Âgé de seulement 18 ans, vous ne le verrez pas jouer à Old Trafford mais avec l'équipe réserve, ce qui ne l'empêche pas de s'y distinguer, élu par les fans de United « Player of the Year ». Moyes débarqué, Van Gaal aura le privilège de le lancer dans le grand bain fin août 2014 en League Cup, pour une belle humiliation 4-0 subie à Milton Keynes... Crucifiés par un doublé de Will Grigg (oui oui, le nord-irlandais de la chanson de l'Euro).

Le tube de l'été dernier.

Au sein d'un Manchester United en pleine restructuration, il y a peu de place pour un minot de 19 ans. Février 2015, il ne rechigne donc pas à rallier Bolton, en D2 anglaise, pour grappiller autant de temps de jeu que possible. Ses débuts y sont bien plus heureux qu'à Manchester ! Première avec les Wanderers, passe dé' pour l'égalisation de Guðjohnsen (oui, celui passé par Barcelone) et premier but avec les pro' pour le 2-1 ! Et « What a strike » ! 

What a strike !

Ses progrès avec Bolton ne manquent pas d'arriver jusqu'aux oreilles des fans mancuniens. Lorsque le Manchester Evening News les sonde en avril 2015 sur les chances des jeunes pépites de percer en équipe première, 58% des votants voient Janko franchir le cap ! Un vœu pieux, de retour de prêt, le Celtic Glasgow ne traîne pas pour s'attacher les services du talentueux ailier suisse. Un deal regretté par certains fans, Rafael ayant sombré sous Van Gaal (10 apparitions en Premier League) au point de faire reculer Antonio Valencia à son poste, d'autres auraient bien vu Janko être une solution d'avenir à moyen terme, le temps qu'il s’aguerrisse, en prêt, ou auprès de l'équipe première. Un scénario qui n'aurait pas vu Valencia devenir le meilleur latéral droit du monde (dixit Mourinho of course)...

La douche écossaise

 

En Écosse, il vient renforcer le secteur défensif du Celtic en vue d'une qualification en Ligue des Champions, le club disputant les tours préliminaires. Palliant la blessure de Mikael Lustig, il dispute ainsi 4 des 5 premières journées de championnat avant le crash. THE crash ! A Malmö où le Celtic s'effondre 2-0 après avoir remporté l'aller 3-2. Puni ? Après cette désillusion pour les Hoops, Sandy ne débutera que 3 matchs titulaire sur le reste de la saison en Scottish Premier League, barré par le suédois Lustig ou le nigérian Ambrose.

 

Si Brendan Rodgers prend en main l'équipe pour l'exercice 2016-17, l'histoire se répète pour le suisse. Installé dans le onze début août, il est des tours préliminaires de la C1 avant la grosse frayeur... S'il participe à la victoire 5 à 2 face aux israéliens du Hapoel Beer Sheva en barrage aller, il livre une piètre performance lors du retour, concédant un penalty (manqué) et percutant son gardien sur le but du 2-0 à la 48ème qui ramène leur opposant du jour à 5-4... Le score n'évoluera pas mais Saidy payera les pots cassés, envoyé en prêt 8 jours plus tard à Barnsley. Coïncidence ? Je ne pense pas...

Le Championship, son eldorado 

 

Un départ qui n'est pas pour lui déplaire, estimant trouver un championnat plus compétitif chez le récent promu en Championship (D2 anglaise). Et il faut dire qu'il y est à son aise ! Comme à Bolton, pour sa première apparition avec les « Tykes », il trouve le chemin des filets ! Dans la même position qu'un an et demi plus tôt... Une réalisation qui ne le sort pas du banc. Joueur de complément et, qui plus est, gêné par une blessure à la cuisse en octobre, il ne participe qu'à 57 minutes de jeu sur la première partie de saison.

Son but à [1:40]

La roue ne tourne pas plus en 2017, si son concurrent au poste, James Bree, est transféré à Aston Villa pour « une somme substantielle », Janko voit toujours sa saison être gâchée par les pépins physiques. Il faudra attendre avril pour le voir donner sa pleine mesure, intégrant pleinement le onze des Reds, prenant part à 7 des 8 dernières rencontres de championnat dans la peau d'un titulaire. De solides performances qui attirent les convoitises de nombreuses écuries de deuxième div' Outre-Manche, Sheffield Wednesday, Reading et Bristol City étant prêts à sortir le chéquier pour le Celtic, disposé à céder sa jeune pousse pour 1M£. En dépit de 2 années de contrat restantes, le Suisse n'est plus en odeur de sainteté en Écosse...

 

C'est donc finalement l'ASSE qui a arraché le gros lot. Ouvrant le mercato stéphanois, le puissant et rapide latéral droit pouvant également jouer un cran plus haut devra batailler avec Pierre-Gabriel pour succéder à Kévin Malcuit. Les deux partagent bon nombre de points communs : découverte précoce du haut-niveau, progression perturbée par les blessures et absence de saisons pleines dans leurs CVs. Saidy a l'avantage de l'expérience, l'ASSE est son cinquième club chez les professionnels et, surtout, il a déjà expérimenté les aléas d'une carrière pro' lors de ses pérégrinations !

 

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :

Manchester United – 2014/15 – 0 match (0 but) / Premier League
Bolton Wanderes (prêt) – 2015 – 10 matchs (1 but) / League Championship
Celtic Glasgow – 2015/17 – 12 matchs (1 but) / Scottish Premier League
Barnsley (prêt) – 2016/17 – 14 matchs / League Championship
AS Saint-Etienne – 2017/.. – ... 

Good old times.

Good old times.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article