Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Alors, qui seront les buteurs de cette Ligue 1 2017-18 ? #2

1 Août 2017 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Hors-Jeu

Qui succédera à Edinson Cavani au palmarès des meilleurs buteurs ? Qui est parti, qui va endosser de nouvelles responsabilités ? Tour d'horizon des poudriers de l'hexagone ! Episode 2.

Le Made in France

 

« L'habitude du championnat » est un argument récurrent concernant la réussite d'un attaquant, il est toujours plus facile de trouver la faille quand on connaît déjà l'environnement où l'on met les pieds. Ainsi, Giovanni Sio a (encore) changé de crèmerie pour pallier le malheureux départ de Mounié vers l'Angleterre. Lors des deux derniers amicaux, il était associé à Bérigaud, relancé par Der Zak' qui bénéficie d'une belle palette d'attaquants. Composée d'un élément qui nous a quitté trop tôt la saison dernière, le tchadien Casimir Ninga, 5 buts et 1 passe dé' en deux matchs avant sa rupture des ligaments croisés dès octobre, et de l'éternel Souleymane Camara.

 

Un sénégalais beaucoup plus stable que Famara Diedhiou, l'artilleur angevin qui ne sera resté qu'une saison dans le Maine-et-Loire avant de rallier Bristol City. Pas grave, le SCO a misé sur une valeur sûre, Enzo Crivelli, 10 buts à Bastia, soit un tiers des réalisations du Sporting sur la saison ! Nicolas Pépé parti pour le LOSC, Baptiste Guillaume a fait le chemin inverse pour éviter toute mauvaise surprise à la pointe du 4-3-3 de Stéphane Moulin.

 

Les deux promus de la saison dernière, Dijon et Metz, sont confrontés à deux problématiques différentes. Chez le premier, les révélations s'en vont (Lees-Melou, Diony) alors que le deuxième avait misé sur le court terme avec les prêts d'Erding et Diabaté. En Bourgogne, si l'étonnant Tavares est toujours présent, on se dirige vers une paire 100% renouvelée avec Saïd et Jeannot. Au vue de la piètre prestation livrée par Benji lors du barrage aller pour le maintien avec Lorient, on ne serait pas loin de mettre une petite pièce sur Mamadou Thiam, revenu d'un prêt convaincant à Clermont (8 buts). Si celui-ci ne s'envole pas, comme tant d'autres, vers le paradis anglais...

 

Côté grenat, Roux vient donc se relancer après une fin de relation compliquée à l'ASSE, le pari de l'expérience une nouvelle fois pour les messins. Le facteur X monégasque se nommait Mboula, en Moselle, il prend le nom d'Ibrahima Niane, le dernier joyau façonné par Génération Foot, buteur lors du dernier amical face à Crystal Palace. Ca ne va pas faire les affaires de son aîné de compatriote, Habib Diallo, serial buteur en Ligue 2 (16 buts en 33 rencontres) mais qui n'a toujours pas su saisir sa chance à l'échelon supérieur. Un dernier larron à intérêt de se bouger les fesses derrière ces morts de faims sénégalais, Thibaut Vion, qui honore sa dernière année de contrat...

Ah, Diabaté, l'homme comme le joueur va nous manquer !

Dans les écuries un poil plus ambitieuses, Marseille a donc remplacé Gomis et ses 20 pions par Valère Germain qui retrouve un statut de numéro 1. Les autres renforts offensifs étaient ou appartenaient déjà à l'OM, que ce soient avec les transferts définitifs de Thauvin et Njie ou le retour de prêt d'Ocampos. Autre prétendant européen, c'en est fini des achats extérieurs pour l'ASSE. Robert Beric en panne de sensations depuis sa grave blessure, Soderlund en panne d'inspiration depuis deux ans, Diony y est attendu de pied ferme !

L'adaptation semble en bonne voie.

Les renforts étrangers

 

Des visages tous nouveaux pour la Ligue 1 ! Déjà beaucoup de pression pour celui de Lyon, Mariano Diaz, « l'inconnu du Real acheté par Lyon », dixit L'Equipe. Ayant disputé sa première rencontre amicale (et seulement 45 minutes) sous ses nouvelles couleurs le 24 juillet dernier, il découvrira un nouveau championnat vendredi sans réels automatismes avec ses coéquipiers. Un véritable pari quand on voit les solutions de rechange. Cornet ? Maolida ? Ou des replacements de Fékir, Depay ?

 

Rennes présente un peu tous les cas de figures présentés jusqu'à là. Les bretons se sont attachés les services d'un goleador espagnol, Brandon, qui sort d'une belle saison à 12 buts en 39 matchs en D2 espagnole. Un garçon qui a quand même refusé des offres de la réserve de Madrid il y a deux ans puis du FC Barcelone B cet été pour rallier la Bretagne. Il semble savoir ce qu'il veut. Il ne se définit néanmoins pas comme un pur attaquant, préférant évoluer en retrait ou même sur le côté gauche. Le SRFC a également cassé sa tirelire pour Ismaila Sarr, amené à évoluer plus haut qu'à Metz. Le « vrai » attaquant de la bande est arrivé au dernier mercato d'hiver et va tout casser cette année, c'est Firmin Mubele ! Nantes a Nakoulma, Rennes a Mubele et ça va faire des étincelles ! (Du moins, espérons-le...) En post-formation, à moins d'une nouvelle arrivée, Jordan Tell, le transfuge de Caen, devrait montrer le bout de son nez de temps à autre.

L'amical des belles promesses pour Rennes et Lille.

Même situation au LOSC où malgré la ribambelle de joueurs qui a débarqué, De Préville devrait conserver les clés du camion avec Benzia en soutien. Nicolas devrait être suppléé par l'argentin Ezequiel Ponce, le jeune talent argentin de l'AS Roma.

 

Et après 4 ans de pérégrinations malheureuses entre Angleterre et Hollande, c'est l'heure du grand retour de Yaya Sanogo au pays ! Retrouvera-t-on le talent brut qui avait planté à 9 reprises en 13 matchs lors de la saison 2012-13 ? Aucune pression pour le grand échalas qui n'a encore que 24 ans, simple suppléant d'Andy Delort dans un premier temps.

 

L'imbroglio

 

Pour finir, le cas bordelais. La situation y est simple de prime abord, Gaëtan Laborde s'est installé depuis la fin de saison dernière comme l'attaquant de pointe du 4-3-3 girondin. La question qui subsiste est : que faire de Rolan ? Il avait un bon de sortie, Bordeaux était prêt à le laisser rejoindre Fulham mais l’uruguayen n'était pas intéressé par la D2 anglaise. Son sort serait dorénavant suspendu à une offre de Newcastle... Boudeur quand il avait été relayé sur le banc en début d'année, pas sûr que Gourvennec tienne beaucoup à réincorporer un élément avec des états d'âme... Surtout depuis qu'il a retrouvé son soldat Alexandre Mendy dans son effectif.

Même Alex' a son best-of !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article