Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Mais qui êtes-vous les derniers venus Canaris ?

13 Septembre 2017 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Hors-Jeu


Tatarusanu, Pallois, Girotto, Krhin, El Ghanassy, Coulibaly, le FC Nantes a renforcé chacune de ses lignes avec des noms au pedigree plus ou moins important dans la dernière ligne droite du mercato. Focus sur les quatre derniers joueurs de champ, aux fortunes diverses. 

Andrei Girotto (ex-Chapecoense) : Le brésilien est venu mi-août remplacer Guillaume Gillet, parti vers l'Olympiakos. Première expérience européenne pour lui mais pas sa première à l'étranger. Prêté l'année dernière, sur l'année civile, au Kyoto Sanga au Japon, Andrei a pu y disputer une saison pleine en... D2 locale. A son retour, il est prêté à Chapecoense où il participe à la reconstruction du club. Doté d'un solide gabarit, Ranieri le voit comme une pure sentinelle, au profil plus défensif que Gillet, même si l'intéressé estime qu'il peut également être une bonne rampe de lancement pour ses coéquipiers de l'attaque, en témoignent ses 6 buts inscrits (certes, en plus de 40 rencontres) avec Chap' sur le premier semestre 2017.

 

Au parcours étonnant, Andrei avait surtout un gros vécu en Série B brésilienne avant de prendre une autre dimension à Chap', y disputant pas moins de 45 matchs depuis janvier 2017 ! Brasileirão (D1 brésilienne), championnat de Santa Catarina, Coupe du Brésil, Copa Libertadores, Girotto quitte Chapeco au beau milieu du championnat local, participant encore à ses rencontres début août. Autant dire qu'il est arrivé prêt physiquement. Ça tombe bien, le FCN comptait sur lui de suite avec la blessure de Rongier. Dans cette intégration expresse, il pourra compter sur le soutien de ses compatriotes Lucas Lima et Diego Carlos. Face à Lyon, on a pu lui apercevoir un point commun à ce dernier : la rugosité ! 

Un petit but en terre nippone.

Yassine El Ghanassy (ex-Ostende) : L'ex-future pépite. Dès ses plus jeunes années, El Ghanassy affole les scouts à travers l'Europe. A 16 ans, il fait ainsi l'objet d'une offre de Birmingham mais, retenu par La Louvière, il grandira bel et bien en Belgique, chez les Loups puis sous les couleurs de La Gantoise. Premiers pas à 18 ans en Jupiler League, le belge enchaîne rapidement les belles saisons, disputant 111 rencontres de championnat entre 2008 et 2012, participant notamment activement à la campagne européenne de la saison 2010-11. Au 29 juin 2011, TransferMarkt le valorise à 3,5M€, à 20 ans, époque où il s'annonce à Manchester City, est cité comme successeur d'Hazard au LOSC ou suivi par les deux Olympiques en France... Sa carrière prendra pourtant un tournant inattendu, prêté à West Brom', son arrivée en Angleterre marque le début de son inattendu baroud : Angleterre, Pays-Bas, Emirats Arabes Unis, Norvège avant de se retrouver... en Belgique en janvier 2016. Il y dispute de nouveau une saison pleine, ce qui ne lui était plus arrivé depuis son départ de La Gantoise. Une véritable cure de jouvence Outre-Quiévrain. 

 

Avec un meilleur total de 5 réalisations sur une saison en championnat, n'attendez pas de lui une myriade de buts. Yassine arrive à Nantes pour créer des situations chaudes, provoquer, harceler les défenses adverses par sa vitesse et son aisance balle au pied, comme a pu le montrer sa courte mais tonique rentrée face à l'Olympique lyonnais. Une activité confirmée à Troyes où il obtient le coup-franc victorieux, transformé par Diego Carlos. 

Y a de la qualité !

Kalifa Coulibaly (ex-La Gantoise) : Kalifa, en CFA, c'était quelque chose ! 12 buts en 31 apparitions avec la réserve du Paris Saint-Germain lors de la saison 2012-13 puis 14 en 25 apparitions l'exercice suivant. Pas assez, apparemment, pour avoir sa chance avec le groupe pro' pour ce profil de pivot et son petit mètre 97. Épaulé par Kebano, il rejoint Charleroi en Belgique. Auteur de seulement 2 buts, en décembre, sur la saison régulière, il se montre plus adroit lors des play-offs, trouvant à 5 reprises le chemin des filets. Une perf' qui lui ouvre les portes d'une écurie plus huppée, La Gantoise, David Pollet effectuant le chemin inverse. Attaquant de complément, 9 tit', 15 entrées, son bilan est maigrelet une nouvelle fois avant les play-offs (2 buts). Il en met autant sur les phases finales dont un important face à Ostende et... El Ghanassy ! Il prend une nouvelle dimension la saison dernière, avec un autre statut, enchaînant les matchs et les buts, surtout en Europa League, 9 en 13 rencontres. L'idée derrière son arrivée est claire : occuper la surface et utiliser sa tête, littéralement, le FCN étant l'équipe ayant inscrit le moins de buts sur coups de pieds arrêtés la saison dernière. Un rôle qu'il n'a.... pas du tout occupé face à Lyon, décrochant, se situant entre les lignes voir sur les ailes pour un très faible apport, apparaissant pataud et brouillon en possession du ballon. Attention Kalifa, il n'y a pas de play-offs pour briller en France ! 

Bon, il sait aussi utiliser ses pieds...

René Krhin (ex-Grenade) : Le puissant milieu défensif a déjà bien bourlingué. Rapidement repéré par l'Inter Milan, René est convié par José Mourinho pour prendre part à la tournée estivale aux Etats-Unis à l'aube de la saison 2009-10. Pour s'étoffer, il rallie Bologne pour un bel exercice, 2013-14, où, délaissé par les blessures, il peut enfin enchaîner les rencontres. Racheté par Milan, il est envoyé en Espagne à Cordoue pour, de nouveau, trouver du temps de jeu. Six mois en terre ibérique qui se prolongeront du côté de Grenade, qui déverse 1,3M€ pour s'attacher ses services. Taulier de la sélection slovène, il participe à l'Euro 2016 avant de vivre un cru 2016-17 miné par les blessures avant d'être écarté par le nouveau coach, nommé en octobre, Lucas Alcaraz. Ainsi, il avait déjà bien failli quitter le club en janvier dernier, proche de signer à Birmingham. Depuis le départ de Gillet, il y a une place à prendre au milieu et, si les blessures l'épargnent, René présente un pedigree bien plus intéressant que le brésilien Girotto, peu convaincant lors de ses deux dernières sorties...

Classieux.

Classieux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article