Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

L'aventure toulousaine de Pavle Ninkov

11 Mai 2017 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Mine de rien, ce Pavle Ninkov, du haut de ses six années au club, est un témoin privilégié de l'histoire toulousaine. Arrivé dans l'espoir d'y connaitre d'heureuses campagnes européennes, il y aura vécu de (très) près l'éclosion de Serge Aurier, le recrutement balkan-pays de l'Est, le 3-5-2 de Casanova, le marasme Arribagé, la remontada Dupraz, des années hautes en couleurs ! A l'image de cette flopée de joueurs croisés : Ahamada, Ben Yedder, Braaten, Zebina, Abdennour, Umut Bulut, Ben Basat, Hermach, Rabiot, Djalo, Machado... Retour sur cette fameuse aventure aventure toulousaine.

Une arrivée pleine de promesses

 

Six years ago, Pavle Ninkov ouvrait le mercato toulousain en y paraphant un contrat de 4 ans, le 22 juin 2011, palliant la fin de prêt de l'uruguayen Gunino. Les autres renforts de l'époque se nommeront Rémy Riou, Aymen Abdennour, Umut Bulut et Emmanuel Rivière. Après 3 ans et demi à l'Etoile Rouge de Belgrade, et à 1 an et demi du terme de son contrat, le capitaine du « Fudbalski klub Crvena zvezda » en VO rejoint les bords de la Garonne contre 1M€, sur les conseils de son compatriote et ex-violet, Predrag Ocokoljic. Sélectionné à 4 reprises avec son équipe nationale, Pavle espère continuer sa progression au TFC en y rejoignant un championnat plus huppé. Habitué aux tours préliminaires de l'Europa League avec l'Etoile Rouge, il compte bien approfondir son expérience européenne et « avoir l'opportunité de disputer une coupe d'Europe et pourquoi pas la Ligue des Champions », le TFC ayant conclu son dernier exercice à la huitième place, à 6 points du premier européen, le SRFC.

Jeune et ambitieux

Jeune et ambitieux

Une première saison sans anicroche où, après 29 journées de championnat, le TFC est quatrième, les hommes d'Alain Casanova détenant même la meilleure défense du championnat avec 24 buts encaissés et 16 clean sheets réalisées. Le socle de l'époque ? Ahamada, Congré, Mbengue, Abdennour et Ninkov. Auteur de 29 apparitions, dont 25 titularisations, il est également appelé à 5 reprises sous le maillot national, notamment pour affronter la France en amical le 31 mai 2012. Autant dire que tout roule.

Alou Diarra qui remplace Yann M'Vila, bienvenue en mai 2012.

Janvier 2012, pourtant, l'arrivée d'un crack va perturber la suite de sa carrière en Occitanie. Débarque alors un certain Serge Aurier. Du haut de ses 19 ans, déjà ciblé l'été précédent avant que les Violets ne signent le serbe, Serge vient apporter sa polyvalence au club. S'ils débutent tous les deux titulaires lors de la 21ème journée face à Caen pour la première de l'ivoirien sous sa nouvelle tunique, Alain Casonava les fera alterner au poste de latéral droit. Ainsi, de la J22 à la J30, Aurier connaîtra 6 titularisations et Ninkov 4 pour seulement 1 titularisation en commun avant que le nouveau venu ne soit touché à la cheville et facilite le choix du coach.

 

Dans l'ombre d'Aurier

 

La concurrence battra son plein sur la saison 2012-13, Aurier s'y imposant comme numéro un dans le couloir. Il faut alors attendre la 13ème journée, le 18 novembre 2012, pour les voir débuter ensemble, Aurier étant replacé en charnière centrale suite aux blessures de Zebina et Yago, ajoutées à la suspension de M'bengue. Le 15 décembre 2012, face à Marseille (18ème journée), le serbe est replacé au milieu de terrain, où, avec Aurier, ils partagent pour la première fois le même côté en championnat. Il faut dire que le Téfécé connaît une saison laborieuse entre instabilité défensive avec les blessures de Zebina et les suspensions de M'bengue (7 jaunes, 2 rouges), permettant notamment à Ninkov d’enchaîner les matchs sur la deuxième partie de saison, et une attaque Ben Yedder-dépendante, peu aidé par Ben Basat (8 apparitions, 3 buts), Djalo (17 apparitions, 0 but), Braaten (32/2), Rivière (18/4) ou encore Regattin (27/3)...

Rivière - Ninkov - Aurier, trois toulousains, tous concurrents.

Rivière - Ninkov - Aurier, trois toulousains, tous concurrents.

Le 3-5-2 casanovesque de l'exercice 2013-14 pouvait ainsi sonner comme une bénédiction pour Pavle ! Lui, le défenseur offensif, milieu de formation, mais rugueux, parfois auteur de fautes grossières, trop imprécis comme milieu mais trop inconstant comme défenseur. Ce poste sur le flanc droit devait pouvoir, sur le papier, relancer le combatif serbe, Aurier maintenant fixé sur la ligne de 3, accompagné de la nouvelle recrue serbe, Uros Spajic. Il n'en sera rien, peu décisif (0 passe décisive), il voit même Akpra-Akpro le pousser sur le banc. Pire, une fracture du métatarse le prive de terrain de décembre 2013 à fin mars 2014. Revenu pour la fin de saison, il délivre ses deux passes décisives de la saison lors des 35ème et 36ème journées et voit son contrat prolongé jusqu'en juin 2017.

Puis de Tisserand...

 

Son meilleur rival, Serge Aurier, parti, les portes du onze ne s'ouvrent pas si facilement à lui pour la nouvelle saison 2014-15 qui se présente. D'une parce qu'une lésion aux adducteurs droits le freine  et de deux parce que le jeune Marcel Tisserand est arrivé. En dépit d'un bon début de saison où il inscrit notamment son premier but en France face à Caen (3-3, 6ème journée), sur leurs 32 titularisations en Ligue 1, ils n'évolueront qu'à 3 reprises ensembles (J21, J22, J24). Pavle n'enchaînera trois titularisations qu'à 2 reprises, en début d'exercice (J4, J5, J6) puis en mai (J35, J36, J37), Arribagé le relançant au poste de latéral droit d'un 4-4-2 plus classique, le voyant être plus performant que dans son rôle de piston du 3-5-2 de Casanova où il ne fut jamais pleinement à son aise. Au sein du groupe, le souriant et attachant "Niné" qui avait eu Braaten comme traducteur à son arrivée endosse à son tour le rôle de grand frère pour ses compatriotes Spajic, Veskovac et Pesic. 

Un recrutement pas très "Champions Project"...

Un recrutement pas très "Champions Project"...

Semblant dans les petits papiers d'Arribagé, il se blesse dès la quatrième journée de l'exercice 2015-16, souffrant d'un décollement des jumeaux du mollet gauche. Il ne retrouvera le onze toulousain que le 7 novembre pour une fessée 5-0 au Parc (13ème journée). Une titularisation sans lendemain. C'est un nouveau changement de coach qui le relancera. Arribagé l'avait remis en selle avant de lui préférer Tisserand, Somalia ou même Yago, Dupraz le sortira du placard le 12 mars et cette fois, c'est Toulouse qui donne la fessée, 4-0, lors de la réception de Bordeaux (30ème journée). Avec Sirieix et Didot, il fait partie des « anciens » relancés et devient un des éléments de la remontada, délivrant une passe décisive lors de l'historique rencontre à Angers.

Le centre pour Braithwaite, c'est lui !

Dupraz, le placard, de nouveau...

 

Avant que l'histoire se répète et qu'il retrouve, cette saison, le placard... Sur son flanc droit, il est passé numéro 3 dans la hiérarchie (aucune titularisation en Ligue 1), derrière le soldat Yago et le pitchoun Kelvin Amian. Joueur au comportement exemplaire, attachant de par son attitude sur et en dehors du terrain, 57,2% des sondés par LesViolets.com souhaitaient que le club propose une prolongation de contrat au serbe. Quel avenir sinon ? On lui verrait bien une petite place à... Caen. Après le 3-5-2 de Casanova, pourquoi pas celui de Garande ? Le SMC semble avoir bien du mal à trouver un successeur à Appiah. Pavle était arrivé en Garonne pour pallier la fin de prêt de Gunino, il pourrait débarquer en Normandie pour pallier la fin de celui de Guilbert... 

 

Son aventure toulousaine en chiffres (uniquement les matchs de championnat) :
 

Saison 2011/12 - 29 matchs disputés dont 25 titularisations
Saison 2012/13 - 21 matchs disputés dont 18 tit.
Saison 2013/14 - 19 matchs disputés dont 13 tit. (2 passes décisives)
Saison 2014/15 - 21 matchs disputés dont 15 tit. (1 but)
Saison 2015/16 - 10 matchs disputés dont 5 tit. (1 passe décisive)
Saison 2016/17 - 9 matchs disputés dont 0 tit.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article