Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Keagan Dolly, qu'est-ce qu'on sait de lui ?

15 Février 2017 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Kermit Erasmus en janvier 2016, Keagan Dolly cette année, serait-ce le début d'une relation sportive entre la Ligue 1 et la Premier Soccer League ? Alors Keagan, que sait-on de toi ? Milieu offensif polyvalent, gaucher et sud-africain. Mais encore ?

  • Keagan a débuté chez les pro' lors de l'exercice 2012-13. Dès son deuxième match, il trouve le chemin des filets. Le premier et dernier de sa saison d'apprentissage en Premier Soccer League, la première division sud-africaine (12 apparitions, 8 titularisations).

 

  • Deuxième saison et, à 20 ans, il s'impose déjà comme un membre du onze de départ de l'Ajax Cape Town, participant à 27 des 30 rencontres de championnat. Surtout, il reçoit sa première distinction personnelle, élu « Premier Soccer League Young Player Of The Season » cru 2013-14.

 

  • L'Ajax Cape Town (12ème), en dépit de sa volonté de conserver sa pépite, ne peut résister aux avances des Mamelodis Sundows, champion en titre. Il ne manquait pas de prétendants, également courtisé par les Kaizer Chiefs (2ème) et les Orlando Pirates (4ème), le gratin. Août 2014, son ambition est déjà affichée : qu'importe évoluer à Cape Town ou Johannesburg, ce qui l'intéresse, c'est d'avoir l'opportunité de rallier Europe.

 

  • Avant de grandir au sein du club le plus titré du pays, il est prêté une saison de plus à son club formateur pour continuer à engranger du temps de jeu. Enfin, « club formateur », Keagan Dolly a en quelque sorte fait une Paul Pogba, après 6 ans chez les jeunes des Mamelodis Sundows, il rejoint l'Ajax Cape Town, charmé par les structures, avant d'être acheté, donc, par ces mêmes Sundows.

 

  • Syndrome Origi, le prêt n'est pas vraiment une réussite. Acteur secondaire de la saison de l'Ajax, il ne dispute que 16 matchs.

 

  • Définitivement joueur des Mamelodis Sundows, son talent explose lors de la saison 2015-16 qui le voit être nominé pour le titre de « Footballer of the Season » en compagnie de ses coéquipiers Hlompho Kekana et Khama Billiat, ce dernier remportant les suffrages. Avec son équipe, il garnit également son armoire à trophées, remportant le championnat et la Coupe de la Ligue.

 

  • Son mois de septembre 2016 est chargé, il y fait ses débuts en sélection nationale après avoir été capitaine de l'Afrique du Sud lors des JO au Brésil. Surtout, son futur départ en Europe fait jazzer, si des approches d'Aston Villa, en cas de départ de Jordan Ayew, et de l'Olympiakos sont évoqués, tout ne semble pas clair au niveau de son contrat et de certaines clauses.

Dolly connait au moins un de ses futurs adversaires : Marquinhos.

Dolly connait au moins un de ses futurs adversaires : Marquinhos.

  • Des affaires qui ne manquant pas de tronquer son début de saison 2016-17, incapable de maintenir le même niveau de performance que sur la précédente. Son entraineur, Pitso Mosimane, ne manque pas de le reprendre de volée, le jugeant trop tendre et ayant encore besoin de temps pour apprendre à gérer toutes ces sollicitations avant de s'envoler vers d'autres cieux.

 

  • Malgré une bataille entre son agent et son club autour de sa clause de départ pour l'étranger, Keagan fait le job sur le terrain où son professionnalisme est loué par son club. Avant de rejoindre l'Hérault, il a ainsi remporté la Ligue des Champions de la CAF et était du mondial des clubs au Japon.
     

  • Ses performances lui valent de figurer dans le Onze-Type de l'année aux CAF Awards. Le onze ? Onyango - Aurier, Abdennour, Bailly, Lomalisa - Billiat, Kalaba, Dolly - Aubameyang, Mané, Mahrez. S'il ne faisait pas partie des 5 nominés pour le titre de joueur africain de l'année, il était nominé pour celui de joueur africain... basé en Afrique.
     

  • Obnubilé par l'Europe, il ferme de suite la porte en décembre dernier aux avances d'Al Ahly, club le plus couronné d'Afrique.

 

  • Deux semaines avant son officialisation au MHSC, les Sundowns étaient en discussions avec Manchester City avec comme optique de le placer dans l'un des clubs satellites du « City Football Group ».
     

  • Mais c'est bien en Ligue 1 que l'ailier va pouvoir exercer son talent. Kermit Erasmus n'avait pu goûter qu'à 199 minutes de notre championnat avant d'être envoyé en Ligue 2, Keagan en est déjà à 147. Pépite en son pays, il va devoir se confronter à la barrière de la langue et à de nouveaux défis physiques et tactiques. C'est tout ce que lui souhaite Steven Pienaar, pour qu'il devienne un joueur plus complet et, surtout, meilleur pour l'équipe nationale !
     

  • Pour illustrer le tout, rien de mieux qu'une bonne vieille vidéo YouTube de ses exploits...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article