Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Andy, tu fais chier !

9 Août 2016 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Hors-Jeu

Andy, tu fais chier !

Cela fait maintenant plus d'un mois qu'Andy Delort est en arrêt de travail, et c'est de la connerie !

Les racines du mal remontent à fin juin quand les Tigres de Monterrey font les yeux doux au sétois. Xavier Gravelaine conclut alors un pacte avec Andy : il ouvre les discussions avec les mexicains et en contre-partie, il se présente à la reprise de l'entraînement, le 4 juillet au matin. Premier accroc : Andy arrive l'après-midi. Si cela chagrine Xavier Gravelaine, le club ne lui en tient pas rigueur.

Deuxième accroc : la proposition de Monterrey est inférieure à la barre des 10M€ souhaités par les caennais. Le transfert semble compromis et, dès lors, Andy pose son premier arrêt de travail. Xavier Gravelaine confie alors espérer que « la situation ne s'éternise pas 10 ans », elle dure maintenant depuis 1 mois et ne semble pas plus avancée.

Ceci n'est pas un 'Au revoir' !

Ceci n'est pas un 'Au revoir' !

Si l'envie de former un tandem magique avec André-Pierre Gignac (avec qui il partage le même agent au passage) et de partager sa success-story est compréhensible, il n'en reste pas moins un joueur professionnel avec ses obligations. Si tu comptais te faire la malle après une saison pleine, pourquoi avoir signé un contrat de 4 ans en Norm-Andy ? Ses propos du 31 juillet 2015 prennent alors un tout autre sens, « J'ai compris que dans le foot, il ne faut jamais chercher à prévoir. Cela m'a servi de leçon. J'en tire plus de maturité… », surtout une fois que l'on a remplit ses objectifs personnels, « L'objectif, c'est de jouer une année complète dans l'élite, de voir ce que je peux y faire en profitant d'être dans une belle équipe car il y a vraiment un beau groupe ici… Marquer une dizaine de buts, ce serait déjà satisfaisant. » Caen n'était donc qu'un tremplin, une étape pour te rassurer sur tes qualités footballistiques en Ligue 1 ? Maintenant que tu sais que tu peux y passer la barre des 10 buts, tu n'as plus rien à y faire ?

Pourtant, tout va bien à Caen

Et c'est bien dommage. Car ce n'est pas la débandade au Stade Malherbe. Pas de saignée de joueurs, pas de fin de cycle, les joueurs cadres (Féret, Bessat) dont tu appréciais la présence sont toujours là. Niveau tactique, tu n'avais pas à te plaindre, le système étant semblable à celui pratiqué par Pantaloni à Tours, ce club où tu as scoré 26 buts en 52 rencontres. Un mois après ton arrivée, tu confiais déjà avoir des automatismes sur et en dehors du terrain avec tes partenaires. « La belle équipe » est toujours là, le « beau groupe » aussi ! Aucun exode vers Newcastle ou Sunderland ! Si ce n'est celui d'Appiah vers Anderlecht...

Tous les éléments sont réunis pour réaliser une excellente deuxième saison. Tu sais Andy, celle que tu n'as jamais faite dans un même club !? Celle qui montrerait aux grands clubs que tu peux enchaîner deux exercices de haut vol dans le même environnement, dans cette Ligue 1 où tu pourrais être une des têtes d'affiche. Dixième meilleur buteur la saison dernière, les départs d'Ibrahimovic, Batshuayi, Ben Yedder et Dembélé t'offrent pourtant un peu plus de place sous les spotlights. Deviens notre papillon de lumière, qui revit dans nos cœurs et n'a plus rien d'éphémère !

#YouTubePlayer

C'est quoi le plan ?

Puis cette absence de préparation, ça ne joue pas en ta faveur. C'est vrai que le championnat mexicain se divise en un tournoi d'ouverture (juillet-décembre) puis de fermeture (janvier-mai) qui laisse le temps à une préparation physique retardée. Mais si ça ne se fait pas ? Garande comptera-t-il sur un joueur partant de zéro à qui il faudra peut-être 2 mois pour arriver à une forme optimale ? Santini a débarqué pour 2,5M€ et Gravelaine t'a taclé « Delort est en train de se foutre en l'air », si le coach n'est pas aussi direct en conférence de presse, « les joueurs importants, ce sont ceux qui sont là », il ne doit pas en penser moins.

C'est vrai que c'est con d'être à Caen, un club qui n'a pas besoin de vendre pour équilibrer ses comptes ! Merde, cette Ligue 1 qui est sensée être à genoux devant chaque joueur bankable ! C'est quoi le plan du coup ? Espérer que Monterrey sorte les 10M€ et que tout le monde se quitte finalement en bons termes ? Ou que Caen se plante en championnat et qu'on te réintègre au groupe en grand sauveur ? Aurier a bien prouvé qu'on pouvait se foutre de la gueule du monde et reprendre sa place par la suite...

Allez Andy, retrouve la raison !

En tout cas, toute cette histoire est naze. Parce que tu n'as que 24 ans Andy, déjà 6 clubs derrière toi, une expérience foireuse en Angleterre à ton actif et surtout, tu as du put*in de talent et une sacré gnaque. Assez pour éblouir nos samedis soirs, certainement assez pour les jeudis et peut-être même pour les mardis et mercredis soirs si tu vois ce que je veux dire ! La parole est (encore) à Gravelaine : « Il ne faut pas oublier qu'il y a un an personne ne connaissait Delort en Ligue 1. Aujourd'hui, tout le monde le connaît grâce à Caen. Pas l'inverse. Quand il va s'en apercevoir, il se retrouvera dans les marécages ».

C'est vrai quoi ! Renvois leur l'ascenseur Andy ! Ne fais pas ton gros poisson dans une petite mare ! Personne ne veut te voir dans les marécages alors que l'Europe t'attend ! J'sais pas, au pire, demande à Gignac de venir à Caen si ça vous botte tant que ça de jouer ensemble ! On a récupéré Ben Arfa, ne perdons pas Delort...

Andy, "ne nous fais pas mal à la tête, eh eh"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article