Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portrait joueur #18 : Abdelhamid, la progression sereine

22 Juillet 2016 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Portrait joueur #18 : Abdelhamid, la progression sereine

De la DH à la Ligue 2 avec l'AC Arles-Avignon

Vous n'y échapperez pas ! « Abdelhamid, c'est la tête et les jambes. », avec son Master de sciences de la gestion, Yunis ne manquera pas de se voir coller l'étiquette d'intellectuel de la bande. Ses études lui ont valu d'éclore sur le tard, lui qui évoluait encore en DH, à l'AC Arles-Avignon, au cours de la saison 2011-12. L'équipe première reléguée en Ligue 2, il s'y voit offrir sa chance. Pour Pierre Mosca, responsable de la formation au club, il est alors le fruit de la réussite du travail de détection et de formation de l'ACA.

Mosca ne le sait pas encore mais Yunis est bien plus qu'un exemple, il est une exception. Intégré progressivement au groupe professionnel, Thierry Laurey (arrivé en novembre) le lance le 16 décembre 2011 dans le grand bain, pour le compte de la 17ème journée. Il ne se fera pas prier pour s'imposer, ne manquant que 4 rencontres sur le reste de la saison. Les entraîneurs peuvent se succéder (Laurey, Mosca, Tosi, Dumas), le club vaciller, sur le terrain et en dehors, Yunis tient la barre, enchaînant 2 exercices pleins (34 puis 35 apparitions pour les saisons 2012-13 et 2013-14) et se voit même confier le capitanat. Lui qui avait quitté son AS Lattes pour aider la réserve arlésienne à monter en CFA...

Portrait joueur #18 : Abdelhamid, la progression sereine

Capitaine dans la tempête

Alors qu'il doit rejoindre Luzenac, les déboires du club ariégeois le portent finalement vers Valenciennes, pour y découvrir, il le confie lui-même, le professionnalisme. Les structures, l'engouement populaire, les attentes sportives, l'environnement y est tout autre que dans son Sud natal. Il s'en accommodera, pour ne manquer, seulement, que 23 minutes de jeu sur l'ensemble de la saison 2014-15 ! Joueur exemplaire, David Le Frapper lui confie le brassard de capitaine dès sa prise de fonction afin qu'il encadre les jeunes du club auxquels le VAFC a confié sa destinée. Abonné aux clubs à remous, il voit de nouveau le navire tanguer, les entraîneurs passer (Casoni, Le Frapper, Hadzibegic) pendant qu'il répond, toujours, aux attentes placées en lui. Joueur de l'année 2015 selon La Voix du Nord, il peut partir sereinement cet été, avec le sentiment du devoir accompli, et personne ne lui en voudra de saisir sa chance d'évoluer en Ligue 1. « Le train s’arrête devant moi (à 28 ans), je suis obligé de monter dedans. »

Dans sa mission maintien, Dijon compte sur ses qualités défensives supérieures à la moyenne, son âpreté dans les duels, sa solidité dans le domaine aérien et sa capacité à apporter offensivement. Des qualités et un gabarit qui ne sont pas sans rappeler ceux de Christopher Jullien (1,90kgs, 83kgs), à qui il succède au côté de Cédric Varrault en défense centrale. Pour le même succès ?

En tout cas, bienvenue en gare de la « Ligue1 » Yunis !

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :

AC Arles-Avignon – 2011/14 – 87 matchs (5 buts) / Ligue 2
Valenciennes FC - 2014/16 - 73 matchs (3 buts) / Ligue 2
Dijon FCO - 2016/...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article