Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Les acteurs de la montée du Dijon FCO

11 Mai 2016 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Les acteurs de la montée du Dijon FCO

Reynet - Souquet, Varrault, Jullien, Bernard (Bamba) - Amalfitano, Marié, Gastien, Sammaritano - Diony, Tavarès. Retour sur ses 12 joueurs qui ont faits le Dijon 2015-16. Des briscards, des jeunes, des revenants, des trajectoires singulières, il y a tout de tout dans cet effectif riche en personnalités et parcours atypiques.

Ils étaient déjà là en 2011-12

Baptiste Reynet : Malgré la descente, la seule saison du DFCO en Ligue 1 reste un excellent souvenir pour Baptiste. Arrivé de Martigues et du CFA, il avait chipé la place de n°1 à Padovani dès la 2ème journée de championnat pour ne plus la lâcher. Après une expérience malheureuse au cours de la saison 2013-14 à Lorient d'où il garde des regrets (victime d'une entorse du doigt alors que Fabien Audard est blessé, il se fait doubler par Florent Chaigneau), il reprend avec sérénité son poste dans les cages dijonnaises. « Affamé » lors de son retour au bercail, il doit l'être tout autant pour son come-back en Ligue 1, qui plus est après avoir été élu meilleur gardien de Ligue 2 aux Trophées UNFP cette semaine !

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
FC Martigues – 2008/11 – CFA
Dijon FCO – 2011/12 – 37 matchs / Ligue 1
Dijon FCO – 2012/13 – 41 matchs / Ligue 2
Lorient FC – 2013/14 – 6 matchs / Ligue 1
Dijon FCO (prêt) – 2014/15 – 36 matchs / Ligue 2
Dijon FCO – 2015/.. - 37 matchs / Ligue 2

Son premier trophée.

Son premier trophée.

Abdoulaye Bamba : Abdoulaye Bamba a partagé le même maillot que celui d'Olivier Kapo, à... la Juventus ! Si l'Italo-ivoirien n'a jamais évolué en équipe première, il est l'une des révélations de Ligue 2 de la saison 2010-11 qui voit le club terminer sur la troisième marche du podium. Relégué après cette première dans l'élite, il fait le choix de rester à Dijon malgré les sollicitations, fidèle au club qui lui a donné sa chance. Sa fidélité ne l'a néanmoins pas épargné de la concurrence. Exercice 2013-14, un autre Ivoirien, jeune et ambitieux comme lui, le pousse sur le banc. Pape Paye s'octroie alors le couloir droit et Abdoulaye doit cravacher pour retrouver sa place. Il y parviendra... Mais à gauche ! D'abord réticent devant le choix de coach Dall'Oglio, il y réalisera pourtant sa saison (2014-15) la plus aboutie et continue d'y exploiter ses qualités quand Quentin Bernard n'est pas gêné par ses pépins physiques.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Dijon FCO – 2010/11 – 24 matchs / Ligue 2
Dijon FCO – 2011/12 – 24 matchs / Ligue 1
Dijon FCO – 2012/.. – 101 matchs (2 buts) / Ligue 2

P'tite classe.

P'tite classe.

Cédric Varrault : Le taulier, le capitaine ! Arrivé en provenance de Grèce, sa mission, 5 ans plus tard, sera la même : encadrer les petits nouveaux qui découvriront la Ligue 1. A 36 ans, le patron de la 3ème meilleure défense de Ligue 2, fort de 263 matchs de Ligue 1 et 152 de Ligue 2, y sera un précieux capitaine de route.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
OGC Nice – 1999/2002 – 45 matchs / Ligue 2
OGC Nice – 2002/07 – 164 matchs / Ligue 1
AS Saint-Etienne – 2007/10 – 75 matchs (2 buts) / Ligue 1
Panionios – 2010/11 – 12 matchs / Superleague Ellada
Dijon FCO – 2011/12 – 24 matchs / Ligue 1
Dijon FCO – 2012/.. - 107 matchs (7 buts) / Ligue 2

Le vice-taulier

Frédéric Sammaritano : Depuis sa saison 2009-10 avec le VOC, Fredo réalise assurément l'exercice de sa carrière le plus accompli ! Après une histoire d'amour difficile avec l'AJA, découverte de la Ligue 1 et de la Ligue des Champions puis mise à l'écart sous Laurent Fournier, parenthèse ajaccienne, retour à l'Abbé-Deschamps pour aider le club à retrouver l'élite, nouvelle déception avec une offre de prolongation décevante... Rivalité ou non, Frederic ne se pose pas de questions quand le rival bourguignon lui propose un discours et un contrat convaincants. Avec 6 buts et 10 passes décisives, plus personne ne peut remettre en cause son choix. Figurant dans l'équipe type de l'UNFP, un nouveau défi s'offre à lui si les blessures l'épargnent : prouver qu'il est un joueur régulier de Ligue 1.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Yzeure – 2006/07 – 32 matchs (8 buts) / National
Vannes OC – 2007/08 – 38 matchs (10 buts) / National
Vannes OC – 2008/10 – 74 matchs (10 buts) / Ligue 2
AJ Auxerre – 2010/11 – 27 matchs (1 but) / Ligue 1
AC Ajaccio – 2011/13 – 52 matchs (6 buts) / Ligue 1
AJ Auxerre – 2013/14 – 47 matchs (7 buts) / Ligue 2
Dijon FCO – 2015/.. – 37 matchs (6 buts) / Ligue 2

Les revenants

Christopher Jullien : Le prometteur défenseur central (champion du monde U20 en 2013) s'est perdu pendant deux ans en Allemagne où Fribourg l'a cantonné à son équipe réserve. Pas de quoi cependant le faire douter de ses qualités. Loué pour sa relance propre, son jeu de tête et son calme, il a également montré un certain sens du but, scorant à 5 reprises sur les 9 premières rencontres de championnat... Malheureusement pour Dijon, aucune option d'achat n'est adossée à son prêt et c'est bien un autre club qui devrait bénéficier de cette belle remise en selle réalisée en Bourgogne pour le défenseur lui aussi nommé dans l'équipe type de la saison aux Trophées UNFP.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
AJ Auxerre – 2012/13 – 25 matchs / Ligue 2
Fribourg – 2013/.. – 1 match / Bundesliga
Dijon FCO (prêt) – 2015/16 – 33 matchs (8 buts) / Ligue 2

Doublé de Jullien, victoire 2-0, propre.

Arnaud Souquet : Ce nom ne vous dit sans doute rien, et pourtant, Arnaud revient de loin ! International français des U16 aux U20, sélectionné pour le Tournoi de Toulon 2011, contrat pro' (d'une durée de 3 ans) signé avec le LOSC en juillet 2009 à 17 ans, buteur quelques mois plus tard en Europa League face au Slavia Praha aux côtés des Gervinho, Aubameyang, Hazard, Rami, Cabaye, Dijon est allé le débaucher... en National. Malgré un prêt concluant au Paris FC au cours de la saison 2011-12 puis un second à Mouscron où il se fixe en défense après une formation au poste de sentinelle, Arnaud se voit cantonné à la CFA dans le Nord. Sans opportunités à la fin de son contrat, il se retrouve au chômage et pointe aux stages UNFP. Une première porte s'ouvre à Drancy, en CFA, puis au Poiré-sur-Vie, en National. Meilleur latéral du championnat, il grimpe encore d'un échelon en rejoignant l'été dernier Dijon. Il y redécouvre le haut-niveau et vendra chèrement sa peau sur son flanc droit.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Lille OSC – 2008/14 – 65 matchs / CFA + 1 match / Ligue 1
Paris FC (Prêt) – 2011/12 – 33 matchs (1 but) / National
Mouscron (Prêt) – 2012/13 – 13 matchs / D2 Belge
Drancy – 2014/15 / CFA
Le Poiré-sur-Vie – 2014/15 – 21 matchs / National
Dijon FCO – 2015/.. - 27 matchs / Ligue 2

L'enfant de la maison

Jordan Marié : Deuxième joueur passé par le centre de formation à signer un contrat professionnel, Jordan est devenu le représentant de la formation locale depuis que Florent Mollet a mis les voiles pour Créteil. Le milieu a acquis sa place dans le onze bourguignon la saison dernière et l'a confirmé cette année. Plus à l'aise dans le jeu quand il est épaulé à la récupération, Jordan fait partie de ses joueurs habitués à l'ombre mais pourtant indispensable à l'équilibre de l'équipe. Modeste et gros travailleur, il devrait rapidement s'adapter au niveau de la Ligue 1 et pourrait devenir une des mascottes du DFCO aux yeux du grand public.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Dijon FCO – 2012/.. – 101 matchs (2 buts) / Ligue 2

Les Made in Ligue 2

Romain Amalfitano : Griller les étapes, c'est peut-être ce qu'a fait Romain en rejoignant Newcastle après deux saisons à Reims. S'il est prêt à revivre cette expérience, il n'a pour le moment effectué ses preuves que sur les pelouses de la deuxième division française. Prêté d'abord 6 mois à Dijon, Romain rend la confiance au club qui lui a tendu la main en y paraphant un contrat de 3 ans. Il a égalé le week-end dernier ses stats de la saison 2011-12 (3 buts, 5 passes décisives) qui avait alors envoyé le club champenois en Ligue 1... L'histoire se répète, mais cette fois, Romain devrait bien découvrir la Ligue 1 ! Et s'y faire un prénom.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Evian TG – 2009/10 - 21 matchs (3 buts) / National
Stade de Reims – 2010/12 – 58 matchs (6 buts) / Ligue 2
Newcastle – 2012/13 / Premier League
Dijon FCO (Prêt) – 2013/14 – 24 matchs (2 buts) / Ligue 2
Dijon FCO – 2014/.. - 62 matchs (3 buts) / Ligue 2

Un maillot jamais porté en Premier League.

Un maillot jamais porté en Premier League.

Johan Gastien : Été 2012, Saint-Étienne et Caen sont sur les traces du milieu de terrain de 25 ans qui officie sous les couleurs de Niort. En fin de contrat, il met pourtant les voiles vers Dijon et son projet sportif. C'est qu'après une seule saison pleine en Ligue 2, il ne veut pas griller les étapes, préférant s'aguerrir sereinement dans l'antichambre de la Ligue 1 et accompagner le DFCO dans ses ambitions de montée. Trois saisons et 94 matches de Ligue 2 plus tard, l'objectif est rempli pour le milieu défensif qui se définit comme propre techniquement et aimant jouer au ballon.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Niort – 2007/13 – 140 (dont 20 CFA – 3 buts, 85 National – 7 buts, 35 Ligue 2 – 4 buts)
Dijon FCO – 2012/.. – 101 matchs (2 buts) / Ligue 2

Loïs Diony : Non-conservé par le FC Nantes qui l'avait pourtant débauché aux Girondins de Bordeaux au terme de sa formation, Loïs a dû repasser par la case CFA avec le Stade Montois. Pour six petits mois et 8 buts inscrits en 13 rencontres. Il n'en fallait pas plus pour convaincre le directeur sportif Sébastien Perez, toujours attentif aux pépites des championnats fédéraux. L'occasion pour Loïs, en Côte d'Or, de progresser sur sa technique, ses déplacements et sa protection de balle. Depuis janvier 2013, son temps de jeu va grandissant, tout comme son capital but ! Auteur de 6 buts sur sa première année et demie au club, il en est cette fois à 10 réalisations, agrémentées de 4 passes décisives, ce qui lui a valu, comme ses compères Reynet, Sammaritano et Jullien, d'être présent dans l'équipe type de Ligue 2 aux Trophées UNFP. Le rapide attaquant a assurément passé un cap et pourra exposer ses progrès aux girondins et canaris d'ici quelques mois.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
FC Nantes – 2012/13 – 1 match / Ligue 2
Mont-de-Marsan – 2013/14 – 13 matchs (8 buts) / CFA
Dijon FCO – 2014/.. - 71 matchs (16 buts) / Ligue 2

A la sauce Thievy Bifouma.

A la sauce Thievy Bifouma.

Julio Tavarès : Souvent moqué pour son manque de technique, Julio Tavarès n'en reste pas moins un redoutable buteur. Révélé au FC Bourg-Peronnas (30 buts en 62 matchs de CFA sur ses 2 dernières saisons dans l'Ain), le cap-verdien a atteint pour la troisième fois, en quatre saisons au DFCO, le cap des 10 buts en Ligue 2. Auxquels il faut rajouter 15 passes décisives depuis son arrivée en Bourgogne. Issu du monde amateur, ex-maçon, joueur facile à gérer dans un groupe, à l'écoute et travailleur, Julio n'est pas du genre à craindre la découverte d'un nouvel échelon. Mais plutôt à l'appréhender avec tranquillité et curiosité. On le voit même déjà raconter son destin à la Charlie Austin sur le plateau de J+1.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Bourg-Peronnas – 2009/12 – 90 matchs (38 matchs) / CFA
Dijon FCO – 2012/.. - 124 matchs (38 matchs) / Ligue 2

Triplé + passe décisive, qui dit mieux ?

Quentin Bernard : Arrivé pour prendre la relève de Samuel Souprayen, parti vers l'Italie, Quentin a été choisi pour apporter son expérience à l'effectif avec son bagage de 109 matchs de Ligue 2, tous disputés avec Niort. S'il aime à rappeler que son intégration a été rapide, aidée par la présence de l'autre ex-niortais Johan Gastien, elle s'est vite confirmée sur le terrain. Son importance dans le onze s'est alors ressentie lors de ses absences. Première coupure d'octobre à janvier (rupture du ligament croisé postérieur au genou), Dijon perd sa place de leader. A son retour dans le onze, le DFCO dispute 11 matchs pour une défaite et retrouve la tête avant qu'il se blesse de nouveau, de mars à mai. Il a alors de nouveau vu le Dijon lâcher la première place. De retour le WE dernier, il n'a pu empêcher la défaite des siens au Red Star. Homme fort de l'effectif, il devrait découvrir à 26 ans la Ligue 1 sur le flanc gauche.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :
Niort – 2008/2015 – 200 matchs (dont 10 CFA, 81 National – 1 but, 109 Ligue 2 – 2 buts)
Dijon FCO – 2015/.. - 22 matchs / Ligue 2

Welcome in Ligue 1 !

Welcome in Ligue 1 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article