Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portrait joueur #17 : Mais qui es-tu Thievy Bifouma ?

10 Février 2016 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Portrait joueur #17 : Mais qui es-tu Thievy Bifouma ?

28 janvier 2016 : Thievy Bifouma effectue officiellement son retour en France. Un pays qu’il avait quitté, il faut le dire, par une porte dérobée...

Formation strasbourgeoise, révélation espagnole

Remember la saison 2009-10 du RC Strasbourg, la dernière du Racing sous le statut professionnel avant une relégation en National. En pleine tempête sportive et financière, les strasbourgeois comptent bien s’appuyer sur leurs jeunes pour repartir de bon pied, dont Thievy et son coéquipier de l’époque, l’actuel angevin, Billy Ketkeophomphone. Mais patatras, après trois saisons en convention de formation, le joueur n’honore pas le contrat stagiaire qu'on lui propose. Et pour cause, il s’est engagé avec l’Espanyol de Barcelone. Pourquoi pas… Strasbourg pense alors au moins récupérer 270 000€ (90 000€ par année de formation) auprès du club catalan. Ce qui n'arrivera jamais, Bifouma ayant signé une licence amateur qui dispense le club de toute indemnité !

Le voilà donc en Espagne du haut de ses 18 ans pour une saison d’apprentissage (20 minutes de Liga en 2010-11) et un premier coup d’éclat face au Barcelone B, envoyant un triplé en Coupe de Catalogne. Il commence à faire son trou la saison suivante avec 11 titularisations et une première sélection en U20 avec la France mais c’est à Las Palmas, en deuxième division, qu’il réalisera sa première (et seule vraie) saison pleine (36 titularisations, 11 buts). De quoi glaner une place de joker à son retour en Catalogne. Et, en confiance, d’inscrire 2 buts lors de 2 entrées en jeu successives en août 2013. Rentrant régulièrement en cours de match pour disputer 20 à 30 minutes, il connait sa première titularisation le 26 septembre 2013 mais ne retrouve le chemin des filets que le 5 octobre avant de connaitre sa deuxième et dernière titu’ face au FC Barcelone le 1er novembre.

Des prêts, encore des prêts

Changement de décor et tentative de relance à West Bromwich Albion en janvier 2014 pour y imposer son style direct et réaliser son rêve, comme beaucoup, d’évoluer en Premier League. La quenelle d’Anelka, vous vous souvenez ? C'est une des raisons de sa venue, avec la blessure de Shane Long à suppléer… Déjà, un club français se penchait sur son profil, le stade rennais proposant à l’époque 2M€ mais l’Espanyol réclamait le double. Une nouvelle fois, il marche d’entrée, scorant dès son premier match avec West Brom’ et éclate même un record ! Buteur 36 secondes après son entrée, il devient le premier joueur a marqué lors de sa première minute dans le championnat d’Angleterre. S’il est un attaquant rapide et provocateur, il n’y reste qu’un joker et, en dépit de belles promesses, l’option d’achat adossée au prêt n’est pas levée pour celui que Pepe Mel voyait en futur Balotelli...

Sa polyvalence et sa vitesse n’échappent pas à l’œil de différents clubs anglais et, en conflit avec l’Espanyol avec lequel il ne participe pas à la pré-saison, son départ semble inéluctable. La volonté des catalans d’en tirer un bon prix et ses exigences salariales freinent certains prétendants et il atterrit alors en prêt (avec une nouvelle option d’achat) à Almeria. Son temps de jeu y décolle enfin en Liga mais pas son compteur buts, bloqués à 4 réalisations (et 4 passes décisives) alors qu’il visait les 10. Il plante tout de même face au FC Barcelone prenant de vitesse la charnière centrale sur une passe en profondeur avant d’ajuster Claudio Bravo. Une action similaire à sa première occasion contre Caen le week-end dernier, qui illustre ce qu’il devrait faire subir aux défenseurs de Ligue 1.

Ça ne s’arrange pas à Grenade (toujours prêté, toujours avec option d’achat) où il ne connait que 7 entrées en jeu pour 180 minutes jouées (presque la moitié des 400 minutes nécessaires pour lever l’option d’achat) et 0 but.

Enfin un tremplin à Reims ?

Bon, vous l’avez compris, vous savez sous quel statut il est arrivé à Reims ? Évidemment, en prêt, et avec option d’achat. Reims ne s’est pas trompé en annonçant qu’ils avaient recrutés une fusée. Mais si Bifouma a été baladé de club en club, il l’a également été sur le terrain, employé en avant-centre, en soutien, sur une aile ou encore en milieu central, et ne souhaite aujourd'hui qu’une chose : quitter ce rôle de supersub qui lui colle à la peau et être fixé à un poste pour enfin démontrer toutes ses qualités. Comme en sélection où il fait partie des cadres et s’épanouit en pointe de l’attaque congolaise (10 buts en 16 rencontres). S'il n'est pas un fin technicien, provoquer balle au pied en un contre un ne l'effraie pas et on peut compter sur lui pour remonter à grandes enjambées le terrain balle au pied. Toutefois, on ne peut pas dire que le club champenois récupère un joueur en pleine bourre ni un grand goleador, ayant seulement inscrit contre Caen son 10ème but depuis août 2013 après avoir porté 5 maillots différents... Mais, à maintenant 23 ans et pour son cinquième prêt, Bifouma a faim ! Et ça tombe bien, c’est ce que cherche Guégan à la pointe de son attaque, du mordant !

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :

RC Strasbourg – 2009/10 – 9 matchs (1 but) / CFA
Espanyol Barcelone – 2010/... – 31 matchs (4 buts) / Liga BBVA
Las Palmas (prêt) – 2012/13 – 36 matchs (11 buts) / Liga Adelante
West Bromwich Albion (prêt) – 2014 – 6 matchs (2 buts) / Premier League
Almeria (prêt) – 2014/15 - 29 matchs (4 buts) / Liga BBVA
Grenade FC (prêt) – 2015 - 7 matchs (0 but) / Liga BBVA
Stade de Reims (prêt) – 2016 - 2 matchs (1 but) / Ligue 1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article