Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Vite, Frédéric Hantz à Reims !

13 Janvier 2016 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Hors-Jeu

Vite, Frédéric Hantz à Reims !

Le Stade de Reims est actuellement premier non-relégable avec un petit point d’avance sur le 18e. Frédéric Hantz, lui, est à la quête d’un projet. Et les deux matcheraient complètement. Voilà pourquoi.

Le timing est parfait

« Là, entraîner, ça devient un besoin ! », sa déclaration à SoFoot est sans appel, son année sabbatique se prolonge un peu trop ! Son challenge ? Mener un projet, s’embarquer dans un club avec un budget de seconde partie de tableau pour aller jouer la première partie du classement. Comme avec Bastia où, avec le 20e budget, il finit en Ligue 1 dixième puis douzième. Ça tombe bien… Reims a le 12e budget du championnat ! Puis il est temps, coach Hantz ne se voit pas entrainer en Ligue 2, dans quelque mois, il sera peut-être trop tard…

Reims, son profil de club

Bon, c’est vrai, il a connu deux plantages au Havre et à Sochaux où il a laissé les clubs avant-dernier et dernier avant d’être remercié… Mais ce ne sont pas des clubs qui lui correspondent ! Frédéric s’est construit en allant aux charbons, à la tête d’équipes de CFA avant de rejoindre Le Mans pour une mission remontée en L1. Un club à l’histoire récente dans l’élite du championnat où il y avait tout à faire. Et c’est ce qu’il lui faut. Pouvoir apposer sa patte, prendre en main une structure en développement ou en quête de renouveau. Un homme de défis, pas là pour faire fructifier un passé mais pour bâtir, et bâtir solide. L’exemple bastiais encore ; au fond du trou en National, à la limite de la relégation administrative en CFA, qu’il ramène en Ligue 1. Certes, le Stade de Reims a une grande histoire derrière lui mais ce n’est pas Raymond Kopa qui va mettre les buts pour maintenir le club ! En 2009-10, le club était encore en National, ce n’est que leur quatrième saison consécutive en Ligue 1. Et depuis le départ d’Hubert Fournier, il manque un homme avec des idéaux à sa tête.

Y a-t-il un projet de jeu en Champagne ?

Bon, Jean-Luc Vasseur en avait mais il est mort avec. Olivier Guégan a réussi un intérim « commando » en maintenant le club mais le slogan « On pose nos couilles sur le terrain, je veux y voir des hommes. », ça va un temps ! Pour ça, il y a Anigo sinon. Ces dernières semaines, le discours se répète « Il faut des actes. », « Une revanche à prendre. », « Je suis déçu. », « On manque d’efficacité et de solidarité. » Manier le bâton et réclamer un esprit de révolte, ça marche sur une demi-saison mais est-ce valable sur une saison pleine ? Pourtant, le Stade de Reims sait proposer du jeu et l’a montré. Peut-être qu’Olivier Guégan n’a pas le vécu et le recul nécessaires pour renouveler son discours et ses choix tactiques. Puis à moyen-long terme, c’est quoi la politique sportive ? Ghisolfi est arrivé pour l’épauler, mais après ? On promeut de nouveau l’adjoint de l’adjoint ? On tente l’entraîneur des U17 puis des U15 ? Non, adoptez Frédéric ! Avec Guégan adjoint pour qu’il puisse prendre du recul sur son poste et revenir à l’avenir plus étoffé, avec de nouvelles armes et solutions. Du gagnant-gagnant.

Un effectif taillé pour Hantz

Surtout qu’il y a de la qualité dans cette équipe ! Des tauliers : Weber, Tacalfred, Fofana dans les rôles de Cerdan, Cahuzac. De bons capitaines de route, Signorino, Devaux dans la peau des Bonnart, Frédéric Thomas, Harek. Des créateurs ! Diego, Fortes, Bulot transformés en Grafite, Matsui ou Sessegnon ! Des jeunes du cru à mettre en valeur, Kyei, Siebatcheu en Thauvin et Diallo. Hantz en a brassé des profils, il a vu passer Ismaël Bangoura, Tulio De Melo, Mamadou Samassa, Anthony Modeste, Taoufilou Maoulida, Ilan ! Nul doute qu’il saura tirer le meilleur parti des N’Gog, De Préville et Charbonnier ! La Premier League s’arrachera le bulldog Kankava, Mfulu et Peuget deviendront des options crédibles, il révèlera Maanane au monde ! Dream bigger with Hantz ! Placide, Agassa ? Parfait pour lui qui est monté et s’est maintenu en Ligue 1 avec Novaes !

Une relation faite pour durer

N’oublions pas, le stade de Reims reste un club ambitieux. Sain financièrement, les plans de son avenir sont tracés dans le projet « Horizon 2020 » qui vise à installer le club dans le TOP10 français. Qui de mieux qu’une personnalité forte comme coach Hantz pour incarner ce projet ? Contrairement au Mans et Bastia, plus besoin de vendre pour survivre et derrière, surtout, il y a de belles installations sur lesquelles se reposer, un stade rénové (pas de risque de syndrome nouveau stade à la MMArena), un « centre de vie » flambant neuf couplé à un centre de formation ambitieux et aux résultats déjà bel et bien présents : champion de France U19 et finaliste de la Gambardella 2013-14. Pour aller vers un objectif commun : participer à une Coupe d’Europe ! Hantz n’y a jamais goûté et la dernière rencontre européenne du club champenois date de… 1963.

Alors, convaincus ? Le cadre est peut-être moins chouette que la Corse mais tout les réunit pour un mariage de raison. Après un premier flirt en 2014, le moment est venu de concrétiser…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article