Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Ces joueurs qui attendent le mercato hivernal. #Episode2

16 Décembre 2015 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Hors-Jeu

Ces joueurs qui attendent le mercato hivernal. #Episode2

Deuxième volet de ces joueurs qui doivent attendre impatiemment le 2 janvier 2016 et l'ouverture du mercato hivernal… Qui plus est pour ceux qui n'ont même pas été appelés pour jouer en Coupe de la Ligue.

Habib Habibou (Stade rennais) : Un blaze improbable pour ce grand gaillard d’1m. 92 pour 80kgs, capable d’évoluer dans l’axe ou sur les côtés et qui devait, selon Montanier lors de son transfert, apporter un plus à l’équipe avec ses qualités de puissance et de vitesse. Assurément un plus athlétique, aux antipodes des profils de Grosicki et Pedro Henrique, qui s’est distingué par deux loupés mémorables (Toulouse, 14 février 2014, Lens 2 semaines plus tard) et non pas par ses qualités balle au pied.

Ses aventures contrastées en Belgique entre Zulte et La Gantoise se sont poursuives en France. Après avoir occupé un rôle de joker l’année dernière (26 apparitions pour 8 titularisations et 3 buts marqués), il n’entre désormais plus dans les plans de Montanier en dépit du départ de Toivonen et des blessures de Ntep. Avec seulement 8 minutes de jeu toutes compétitions confondues cette année, il s’exerce sur Twitter, rappelant son attachement à Leeds United. Mais quelqu’un s’y souvient-il seulement de lui et de ses 77 minutes de jeu ? Avec un contrat courant jusqu’en 2017, le stade rennais a tout intérêt à lui trouver un challenge cet hiver.

Lindsay Rose (Olympique lyonnais) : La progression de Lindsay Rose, jusqu’à son arrivée à l’OL, était des plus linéaires, joueur affirmé de Ligue 2 avec Laval (69 matchs de championnat), découverte de la Ligue 1 dans un club modeste, le Valenciennes FC, passage dans les sélections U18, U19, U20 et Espoirs de l’équipe de France avant une vilaine rupture du ligament croisé antérieur du genou en octobre 2013. De retour en toute fin de saison, il ne jouera alors que les deux dernières journées de championnat 2013-14. Cela n’altèrera en rien la confiance des Gones qui s’acquièrent ses services en juillet 2014. Un nouveau palier à franchir. Peut-être trop haut, dès la mi-septembre 2014, il avoue que son début de saison n’est pas à la hauteur de ses attentes, « en dents de scie », se sentant encore en manque de rythme suite à sa blessure. En mai 2015, le constat n'évolue pas, celui d’un bilan mitigé, d’une saison qu’il qualifie « d’apprentissage ».

Et pour cette saison 2015-16, l’éclaircie ne vient toujours pas. Elle doit même lui sembler bien longue depuis sa mise à l’écart du groupe professionnel suite à son altercation avec Corentin Tolisso survenue après à la défaite au Zenith en… octobre. Décidément, un mois critique dans sa carrière. Pourtant, il aurait pu être bien utile à Hubert Fournier entre les piètres performances de Yanga-Mbiwa, les blessures de Milan Bisevac puis de Samuel Umtiti… Son apport éviterait le replacement de Gonalons qui manque tant au milieu de terrain quand il évolue en défense centrale. Si Bakary Koné a de nouveau été sollicité par le coach rhodanien, il est écrit que l’avenir de Lindsay Rose n’est plus dans cette équipe.

Ismaël Bangoura (FC Nantes) : L’objet du délit. L’interdiction de recrutement du club ligérien est liée à son arrivée d’Al-Nasr (Emirats Arabes Unis) à l’hiver 2012. Tout ça pour un bilan maigrelet, 28 matchs de Ligue 1 (2 buts) et 12 de Ligue 2 (2 buts). Depuis la reprise, la situation est claire, même s’il a pu participer au stage de pré-saison et aux matchs amicaux, il est prié de se trouver un nouveau club tout en s’entrainant avec la réserve.

Une porte de sortie se profilait cet été à Créteil mais l’affaire de la baffe infligée par un « supporter » à Thierry Froger a suspendu le dossier. Tout comme la carrière d’Ismaël. Le FC Nantes et lui-même ne doivent avoir qu’une hâte, tourner définitivement la page de cet épisode avec son départ.

Alain Traoré (FC Lorient) : Il avait surpris tout son monde en rejoignant l’AS Monaco lors du dernier mercato hivernal. Mais un âne ne se transforme pas du jour au lendemain en cheval de course. En Ligue 1, il disputera sous la tunique monégasque… 23 minutes de jeu. Le burkinabais qui avait suscité de grands espoirs à son arrivée à Lorient avec ses 4 buts inscrits lors 5 premières journées de championnat 2012-2013 est depuis en panne sèche. Gêné par de graves blessures, il avait pourtant disputé une fin de saison 2013-2014 pleine avant de s’éteindre. Depuis, il n’a participé qu’à 4 matchs de championnat sous le maillot tango et, cette saison, à 33 minutes de Coupe de la Ligue dont 21 convaincantes hier soir. Suffisant pour nous surprendre cet hiver avec un nouveau transfert improbable ?

Christopher Maboulou (SC Bastia) : Pour le moment, sa carrière se situe plus dans les faits divers que dans ses exploits sportifs. Une carrière qui a d’ailleurs failli ne jamais débuter. Suite à un malaise cardiaque à l’entrainement en mars 2011, Christopher est déclaré inapte à la pratique du football par un collège de cardiologues. Pourtant, deux ans plus tard, Serge Marchetti, directeur sportif de la Berrichonne, annonce son retour pour des tests physiques.

Nouveau départ pour une saison tonitruante en Ligue 2 ponctuée de 10 buts et 3 passes décisives, qui plus est pour un milieu de terrain, en 32 apparitions (28 titularisations). Mais ces performances seront occultées par un but, inscrit de la main contre Caen. Sur un coup franc de Nasser Chamed, il smashe alors le ballon dans le but de Damien Perquis. On lui reproche de ne pas s’être dénoncé, lui, retiendra le précieux point acquis dans une course effrénée pour le maintien. Après 29 journées, la Berri est 15e alors que le 14e et le 19e se tiennent en 4 points. Châteauroux descendra finalement bel et bien en National au terme de la saison. Bien mal-acquis ne profite jamais…

Libre, son arrivée en Corse est officialisée lors du départ de Khazri, pas un cadeau… Il surprend tout son monde lors de la journée d’ouverture contre l’Olympique de Marseille. Après neuf petites minutes, il décoche une reprise de volée des 25 mètres qui fait mouche, avant de doubler la mise à la 73e. Des débuts idylliques et son seul coup d’éclat malgré une deuxième réalisation lors de la réception de Monaco (défaite 1-3). Retour aux faits divers en janvier, il loupe la CAN 2015 avec le Congo pour une affaire de passeports. Un mal pour un bien ? Cela lui permet de garder sa place dans le onze bastiais en dépit de l’arrivée de Ghislain Printant, avant qu’une blessure survienne le 17 janvier et lui prive de la fin de saison. Depuis, il n’a connu que 2 titularisations ! Cette saison, Ngando, Raspentino ou le jeune Julien Romain ont pu bénéficier de la blessure de Kamano et du faible rendement de Brandao pendant que lui n’a plus foulé une pelouse de Ligue 1 depuis le 26 septembre. Cet été, le Red Star s’intéressait à son profil mais il pourrait en intéresser bien d’autres à l’étage inférieur…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article