Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portrait joueur #11 : Idriss Saadi, l'envol brisé

11 Février 2015 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Portrait joueur #11 : Idriss Saadi, l'envol brisé

Idriss Saadi est un enfant de Saint-Etienne, originaire de Valence, il intègre les rangs stéphanois et son centre de formation dès ses 14 ans jusqu’à être capitaine des U19 en finale de la Gambardella 2011. Dans la continuité, il y signe son premier contrat le 26 juin 2011.

Malgré son tir au but loupé en finale de la Gambardella qui offrira le titre à l’AS Monaco, la saison 2010-11 d’Idriss est une réussite : en CFA, il est buteur à 13 reprises sur ses 19 titularisations et Christophe Galtier lui offre quelques bouts de matchs de Ligue 1 (9 apparitions). En 2011-12, sa saison part sur les mêmes bases : 6 buts en 7 titularisations en CFA, logiquement, il se voit offrir ses premières titularisations en équipe première. Mais la concurrence y est rude, un certain Pierre-Emerick Aubameyang y sévit… Avec un secteur offensif comptant des éléments tels que PEA, Gradel, Sinama-Pongolle, Sako, Nicolita ou encore Kitambala, Saadi ne peut espérer avoir un temps de jeu conséquent. La CFA étant trop petite pour lui, le passage par la case « prêt en Ligue 2 » semble inéluctable. Arrivé au Stade de Reims, dans un effectif bien en place qui terminera vice-champion, il évoluera dans l’ombre d’un duo en pleine bourre, Cédric Fauré et Kamel Ghilas, qui scorera à 29 reprises en championnat. Saadi devra alors se contenter de 8 entrées en jeu et 2 titularisations pour un but…

De nouveau prêté, au Gazelec Ajaccio cette fois, il jouera sa première saison pleine dans un club professionnel, le temps de donner un aperçu de ses capacités techniques, notamment avec un retourné acrobatique face à Nîmes. Il commence alors la saison 2013-14 avec Saint-Etienne. Il se verra offrir une titularisation dès la 3ème journée qui s’avérera être la seule et dernière. Lassé qu’on ne lui donne pas sa chance et non retenu par le club, il s’engage avec Clermont lors du mercato hivernal. Venu relancer sa carrière en Auvergne, il ne peut plus nier le fait qu’on lui accorde confiance : de la 21ème à la dernière journée de championnat, il jouera l’intégrité de chaque rencontre ! Marquant 7 buts, l’équivalent de son meilleur total à ce niveau, mais cette fois sur 6 mois ! Lancé, il porte Clermont sur ses épaules en 2014/15, scorant 11 fois en 21 rencontres et délivrant 2 passes décisives. Entre but de renard des surfaces, bicyclette, frappe lointaine, il montre une grande étendue de ses talents d’attaquant. Sa carrière enfin lancée, un atterrissage brutal et forcé le frappe : une rupture des ligaments lors de la 21ème journée qui met un terme à sa saison…

Un préjudice autant pour lui que pour son club. Alors que Saint-Etienne voit son secteur offensif patauger, il était paradoxal d’observer un de ses poulains s’épanouir à l’échelon inférieur… Au moment où les regards commençaient à se poser sur lui, Idriss Saadi devra à son retour de nouveau prouver qu’il est un attaquant de devenir et que la Ligue 2 n’est qu’une halte temporaire…

Sa carrière (uniquement les matchs de championnat) :

ASSE – 2010/2014 – 18 matchs / Ligue 1
Stade de Reims (prêt) – Janvier 2011/2012 – 10 matchs (1 but) / Ligue 2
Gazelec Ajaccio (prêt) – 2012/2013 – 32 matchs (7 buts) / Ligue 2
Clermont Foot – 2013/… - 39 matchs (11 buts) / Ligue 2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article