Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portraits joueurs #9 : Que sont devenus les vainqueurs de la Gambardella 2008 ?

28 Janvier 2015 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Portraits joueurs #9 : Que sont devenus les vainqueurs de la Gambardella 2008 ?

En 2008, le Stade Rennais remportait un trophée, et oui, c’est possible : la Coupe Gambardella. Et avec la manière puisqu’entre les 64ème de finale et la finale au Stade de France les jeunes bretons n’encaisseront aucun but !

La composition de l’équipe alignée au coup d’envoi était la suivante : Petit – Théophile-Catherine, Louhoungou, Souprayen, Le Marchand – M’Vila, Pajot, Brahimi – Lasimant, Le Tallec, M’Laab. Que sont-ils devenus ? Stats L1 MPG est revenu sur chacun de leur parcours et ils ne manquent pas de surprises ! Entre retour au niveau amateur, tour d’Europe, confirmation tardive, on retrouve dans leurs carrières un bel étalage de ce que peut réserver une carrière de footballeur…

Ils arpentent la Ligue 1 :

- Vincent Pajot : Le seul à être toujours au club. Il lui aura tout de même fallu un prêt à Boulogne-sur-Mer pour lancer sa carrière professionnelle où il y disputera son premier match pro’ et l’intégrité des matchs du championnat de Ligue 2 2010/11. A son retour, Frederic Antonetti l’intègre au groupe professionnel qu’il n’a plus quitté depuis. Mais pour combien de temps ? Son contrat arrivant à terme en cette fin de saison, un départ dès ce mercato hivernal ne serait pas mal-vu par la direction rennaise.

Contrat pro’ en Mai 2010 – 116 matchs de championnat (Ligue 1 et Ligue 2), 17 sélections chez les jeunes (U20 et Espoirs)

- Théophile-Catherine : Lancé en Coupe de la Ligue dès 2008 par Guy Lacombe, KTC n’aura pas mis longtemps à participer à son premier match en pro. Alors utilisé à droite, il devient titulaire au poste d’arrière gauche sous Antonetti et enchaine 3 saisons pleines. Barré par l’inamovible Romain Danzé au poste d’arrière droit qu’il affectionne, il quitte la Bretagne pour le Pays de Galles à un an de la fin de son contrat pour rejoindre Cardiff City. Suite à la relégation de ces derniers, il rejoint en prêt payant le Forez où il s’impose sur son flanc de prédilection, le droit.

Contrat pro’ en Mai 2009 – 137 matchs de championnat (Ligue 1 et Premier League), 1 sélection chez les jeunes (Espoirs)

Devenus valeurs sûres de Ligue 2 :

- Maxime Le Marchand : Sorti du centre de formation arrière gauche, son avenir au poste était bouché par Bocanegra puis un certain KTC… Après avoir signé son contrat pro’ en Juin 2009, la seule solution pour qu’il puisse s’affirmer est l’exil. Prêté au Havre à l’été 2009, il y prendra ses aises au point d’en devenir le taulier de la défense puis même le capitaine du navire normand. Ce qui n’a pas échappé à certains clubs de Ligue 1 dont le Stade de Reims.

Contrat pro’ en Juin 2009 – 146 matchs de championnat (Ligue 2)

- Samuel Souprayen : Samuel a sensiblement le même parcours, mis à part le fait qu’il a eu sa chance avec le Stade lors de la saison 2010-11 après un prêt à Dijon : 16 apparitions en Ligue 1, où il ne convaincra pas. Il retourne alors en Côté d’Or où il retrouvera sa place au sein de la défense dijonnaise puis celle de vice-capitaine. Lui aussi pourrait retrouver la Ligue 1 en cas de montée du DFCO.

Contrat pro’ en Juillet 2008 – 158 matchs de championnat (Ligue 1 et Ligue 2), 2 sélections chez les jeunes (Espoirs)

Les Foot-trotters :

- Damien Le Tallec : C’est sans doute de famille… Très vite courtisé par les grands clubs européens (Juventus, Real Madrid, FC Séville, Tottenham), il signe son contrat pro’ dès 2007, à 17 ans ! Lassé de ne pas avoir sa chance en équipe première, il n’hésite pas à déclarer que le Stade rennais ne lui plait pas et qu’il y rencontre beaucoup de problèmes avant de s’envoler pour le Borussia Dortmund, à 19 ans. Il ne s’y imposera jamais en équipe première. Il tentera alors un come-back au FC Nantes, alors en Ligue 2, en 2012 pour « se faire un prénom ». Ce fût un échec cuisant qui se traduisit par un départ en Ukraine et le Hoverla Oujhorod puis, depuis cette saison, en Russie au FK Mordovia Saransk. Un parcours sans doute en-deçà de ses attentes…

Contrat pro’ en Août 2007 – 70 matchs de championnat (Bundesliga, Ligue 2, premières divisions ukrainiennes et russes), 44 sélections chez les jeunes (des U16 au U20)

- Yohann Lasimant : Pilier de la CFA, 30 apparitions pour 10 buts en 2008-2009, Yohann ne connaitra jamais le même succès chez les professionnels malgré son contrat pro’ signé en Juin 2009. Il aura droit à 18 minutes de Ligue 1 avant d’être prêté à Sedan pour la saison 2009/10. Une expérience synonyme de flop, Landry Chauvin qualifiant sa saison de « grosse déception » en dépit de ses qualités. Il rebondira à Grenoble pour la saison 2010-11, club alors en perdition qui déposera le bilan en fin de saison. En 21 titularisations en Ligue 2, entre Ardennes et Isère, Lasimant n’a alors marqué que 2 buts… Sans club de Juin 2011 à Février 2012, il trouve un point de chute en Grèce à Larissa avant un tour en Hongrie, au Egri FC, en D3 anglaise à Leyton Orient puis brièvement de nouveau en Hongrie, à Sofia, où, suite à des problèmes avec le club, il se désengagera très rapidement. Aujourd’hui, à 24 ans, Lasimant attend donc qu’on lui propose une nouvelle aventure. Une de plus.

Contrat pro’ en Juin 2009 – 69 matchs de championnat (Ligue 1, Ligue 2, OTP Liga, League One), 6 sélections chez les jeunes (U19 et U20)

Retour au niveau amateur :

- David Louhoungou : Non-conservé par le Stade Rennais, il tentera sa chance à Hamilton en Ecosse. Pourtant international congolais, il n’y lancera pas sa carrière, changeant alors totalement d’environnement en rejoignant la lanterne rouge de… D2 turque, Kocaelispor. Sans succès. Après quelques jours d’essai en Septembre 2010, il s’engage pour 1 saison à Boulogne, en Ligue 2, faisant ainsi son retour en France. Malgré une saison honnête du club nordiste, il n’y disputera que 3 matchs de Coupe. De nouveau libre et à l’essai, il part pour Cannes, en CFA puis Beauvais où il disputera enfin une saison pleine en 2012-13. Encore libre et après de nouveaux essais en Angleterre (FC Gateshead), Écosse (FC Patrick Thistle) et en Bulgarie (Lokomotiv Plovdiv), il s’envole finalement pour l’Algérie ! Pour 4 matchs ! Père d’une petite fille et lassé des expériences exotiques, il s’installe auprès de la famille de sa compagne du côté de Nantes. Alors qu’il s’occupe des jeunes du club d’athlétisme de Rezé, il arrive avec son CV à la main face aux dirigeants du FC Rezé. Qui l’engageront. En DSR. Son 7ème club, à 25 ans, et après 3 pays visités, « en attendant de retrouver le niveau national ».

11 matchs de championnat (D1 Ecossaise, D2 turque, D1 Algérienne), 8 sélections avec le Congo

- Hicham M’Laab : Le premier buteur de la finale. Malheureusement, cela n’aura pas suffi. Trop irrégulier, il n’est pas conservé, retournant alors dans son club d’origine, le Pau FC. Après 3 saisons en CFA (71 apparitions, 21 buts), une seconde chance s’offre à lui quand il intègre la réserve du RC Lens en Juin 2014 alors qu’il était courtisé par l’OM au mercato 2013 (partageant notamment le même agent que Valbuena) ! Dans le Nord, il démontre l’étendue de son talent et se voit (enfin) proposer un contrat professionnel. Mais il sera finalement l’une des victimes collatérales de l’interdiction de recruter imposée au club cette année et retourne la mort dans l’âme, de nouveau, à Pau… Où il enflamme, une fois de plus, les pelouses de CFA (10 titularisations, 5 buts).

- Florent Petit : Gardien de la première équipe de l’histoire de la Gambardella à ne pas encaisser de but entre les 64ème de finale et ladite finale, Florent Petit se voit proposer un contrat pro’ en Juillet 2009 sans jamais disputer un match en professionnel, alors dans l’ombre de Nicolas Douchez, Patrice Luzi, Abdoulaye Diallo et Cheick N’Diaye. Devant cette prolifération de gardien, il tente sa chance à Arles-Avignon. Il y sera le 3ème choix derrière Butelle et Yattara. Horizon de nouveau bouché. En 2013-14, il atterrit alors à Pau, enfin dans la peau de n°1.

Contrat pro’ en Juillet 2009 - 0 match de championnat hors CFA – 1 sélection chez les jeunes (U20)

Les stars :

- Yann M’Vila : Le joyau, pur produit de la formation rennaise, une ascension folle… Une première saison professionnelle à 33 titularisations en 2009-2010, une présélection pour le Mondial, une offre entre 22 et 25M€ d’Arsenal en Août 2011 puis l’exil en Russie, une tentative (ratée) de come-back sur le plan international avec l’Inter Milan qu’il a quitté cet hiver. Aujourd’hui estimé à 8,36M£ par Transfermarkt, il jouit encore d’une belle cote, notamment en Angleterre, pour se relancer au plus haut niveau mais plutôt du côté de Swansea que d’Arsenal cette fois...

Contrat pro’ en Juillet 2008 – 157 matchs de championnat (Ligue 1, D1 russe, Serie A) - 74 sélections des U16 aux A

- Yacine Brahimi : L’autre pépite. C’est à Clermont, sous Michel Der Zakarian, qu’il éclaboussera la Ligue 2 de son talent. Handicapé par des blessures et par une relation compliquée avec le staff et un profil qui ne correspond pas à la Ligue 1, il ira s’épanouir en Liga, à Grenade. Il y conviendra lui-même : « Je pense que le Liga me correspond plus. Ça va vite, il y a beaucoup d’intensité. C’est tout cela qui me plaît, même la manière de penser ; toujours attaquer, c’est une philosophie de jeu qui me correspond.» La suite, on la connait, repéré par Porto et éblouissant lors de la 1ère journée de C1, il deviendra le premier algérien à claquer un triplé dans cette compétition. Titulaire incontournable des Fennecs, il franchit sans aucun doute un palier cette année, étant, toutes compétitions confondues à 31 matchs joués et 12 buts marqués en 2014-15.

Contrat pro’ en Juin 2008 – 147 matchs de championnat (Ligue 2, Ligue 1, Liga, Liga Sagres) – 36 sélections chez les jeunes (des U16 aux Espoirs français) / 18 sélections avec l’Algérie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article