Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stats L1 - MPG

Portrait joueur #6 : Mais que deviens-tu Apoula Edel ?

10 Décembre 2014 , Rédigé par Tchang Papadopoulos Publié dans #Portrait joueur

Portrait joueur #6 : Mais que deviens-tu Apoula Edel ?

Portrait joueur #6 : Mais que deviens-tu Apoula Edel ?

Il est des noms qui renvoient à une autre époque. Parfois révolue. Comme celle d’un Paris Saint-Germain qui se satisfaisait d’une qualification en Coupe d’Europe. Celle d’un club où le poste de gardien avait une destinée floue…

Aujourd’hui, Sirigu y entame sa 4ème saison dans la peau d’un titulaire indiscutable. Alors qu’il y a 10 ans (et oui, dix ans déjà) Jérôme Alonzo gardait les cages parisiennes en concurrence avec Lionel Letizi, qui occupera sa place la saison suivante (2004/2005), avant de la récupérer au cours de la saison 2005/06. A l’annonce de l’arrivée de Landreau, Letizi ne prolonge pas et le duel Alonzo/Landreau tombe vite à l’eau : le dernier cité disputant l’intégralité des matchs de Ligue 1 entre Juin 2006 et 2009 avant de partir pour le Nord. Malgré ses saisons pleines, il y laissera tout de même un sentiment mitigé fait de quelques bourdes. Les supporters ne se doutaient alors pas de ce que l’avenir leur réservait…

Alors que Coupet revient d’Espagne, et fort de ses années lyonnaises, on l’imagine prédestiné au poste. Et pourtant non, un remake improbable des années Letizi/Alonzo refait surface entre un gardien, certes vieillissant, mais international, septuple champion de France, ayant disputé plus de 400 matchs de Ligue 1 et près de 80 matchs européens à l’inconnu Apoula Edel, camerounais international arménien s’étant révélé au fameux Pyunik Erevan.

Recruté anonymement au Rapid Bucarest pour 120 000€ par Paul Le Guen à l’été 2007, sa chance arrive fin novembre en championnat suite à la blessure de Grégory Coupet. Un intérim qui se prolongera puisqu’il disputera en tout 30 matchs. Alors qu’entre son arrivée en 2007 et Août 2009, il n’en avait disputé aucun en équipe première !

Petite parenthèse transfert de l’époque : À l’été 2007, les autres recrues « phares » sont Didier Digard (2,5 M€), Bourillon (3M€), Zoumana Camara (6M€) et Ceara (2,5 M€) alors que Mamadou Sakho signe son premier contrat pro en compagnie de Ngoyi, Sankharé et Loris Arnaud.

Coupet débutera pourtant la saison 2009/10 avant de se faire voler la vedette par Edel (24 titularisations pour Greg’ contre 37 pour Apoula toutes compétitions confondues) que ce soit sur le plan sportif malgré les fameuses cagades du camerounais ou extra-sportif : mais quel âge a-t-il donc ce gaillard ? Malgré les engagements de Makélélé sur son avenir, Edel n’est pas prolongé au terme de la saison 2010/11, celle qui verra l’arrivée des qataris et d’un certain Sirigu. Un autre standing.

Il part alors parapher un contrat de 2 ans en Israël, au Maccabi Tel-Aviv. Mais même à plus de 4 000 kilomètres de Paris, sa réputation le rattrapera vite et en dépit de deux saisons pleines (où il disputera matchs de championnat, coupes nationales et continentales), jamais il ne convaincra et n’y sera pas non plus prolongé. Il faut aussi dire qu’il prenait la suite d’un certain Vincent Enyeama… Pas facile.

Est-ce pour se bâtir une nouvelle histoire et rompre avec son image qu’il s’est engagé dans le tout nouveau championnat indien ? Drafté à l’Atltetico de Kolkata, Apoula Edima Bete Edel garde les bois du leader provisoire de la Super Indian League au terme de la 6ème journée. Mais cela ne suffira pas, il perdra sa place au profit de l’expérimenté et ex-international indien Subhasish Roy Chowdhury qui enchainera 4 clean sheets en 4 matchs… Et oui, Apoula, il faut croire que de ton départ du Cameroun via un agent peu scrupuleux à la Super Indian League, rien ne te sera donné, mais c’est ce qui fait de ton parcours une histoire si extraordinaire !

Titulaire lors des Play-Offs et décisif lors de la finale face au Kerala Blasters de... David (Calamity) James, il remporte la première édition de l'Indian Super League le 20 décembre 2014 ! Noël avant l'heure.

Sa carrière (uniquement les matchs de championnats) :

Pyunik Erevan - 2003/2005 – 46 matchs (1 but) / Division I
Rapid Bucarest - 2005/2006 – 0 match / League I
La Gantoise - 2006/2007 (prêt) - 0 match / Jupiler Pro League
Rapid Bucarest - 2006/2007 – 9 matchs / Liga I
Paris SG - 2007/2011 - 47 matchs / Ligue 1
Hapoël Tel-Aviv - 2011/2013 - 64 matchs / Ligat Toto
Atletico Kolkata - 2014 - 6 matchs / Indian Super League

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article